Comment éduquer mon chien atteint d’un handicap ?

Comment éduquer mon chien atteint d’un handicap ?

Pour le chien, comme tout animal, le handicap est une épreuve. Celui ci peut devenir sourd, aveugle ou être tétraplégique à tout moment de sa vie. Malheureusement, même si le chien ne souffre pas, de nombreux propriétaires ont recours à l’euthanasie. Certains n’hésitent pas non plus à abandonner cruellement leur animal.
Pourquoi le handicap serait forcément une condamnation ? De nombreux handicaps ne causent pas de souffrance physique, et les animaux gardent leur joie de vivre malgré tout.

Il est possible de faciliter la vie d’un chien handicapé et de tout faire pour qu’il puisse être heureux et profiter de la vie. Cela demande d’accorder plus de temps et de patience. Mais ce n’est pas parce qu’ils sont nés paralysées ou parce qu’ils le sont devenus que leur vie ne mérite pas d’être vécue…

Surmonter le handicap d’un chien

Bien entendu, lorsque le chien souffre de façon intense toute la journée, il faudra sans doute envisager l’euthanasie. Il convient d’utiliser cette solution extrême uniquement pour apaiser cet animal rongé par la douleur.
Certains handicaps qui vont être présentés par la suite ne rentrent pas de cette case. Ce sont des chiots qui vivent avec ce handicap depuis la naissance. Et d’autres qui ont eu un traumatisme suite à un accident.
Cela concerne tout le monde, on ne choisit pas de vivre avec un chien handicapé parce qu’on l’a recueilli. Il peut également le devenir, par exemple un chien peut perdre l’ouie et la vue avec l’âge.

Dans tous les cas le seul moyen de surmonter ce handicap est de travailler avec son chien à l’aide de méthodes positives. Il ne faut en aucun cas le punir. Car le chien doit absolument vivre dans une ambiance apaisante afin de limiter le stress. Le lien de confiance qui sera établi avec son propriétaire n’en sera que plus fort.
Lorsque le chien est handicapé depuis la naissance, il est également important de se préparer au maximum. On peut ainsi à l’avance travailler la confiance entre soi et l’animal. L’animal doit être au maximum autonome et avoir une entière confiance en lui. Cela ne rendra sa vie que plus facile et plus sûre.

Le handicap auditif : Le chien sourd

Un chien peut naître sourd ou le devenir pour plusieurs raisons :

  • Un problème congénital : Le chiot peut être né sourd à cause d’une anomalie, d’une caractéristique de la race ou d’un problème génétique
  • L’âge : comme pour les humains, lorsqu’il vieillit le chien peut subir une diminution voir une perte totale de son audition
  • Une maladie ou une blessure : Lorsque votre chien est à atteint d’une infection ou d’une blessure à l’oreille, il est très important de consulter un vétérinaire. Ceci afin de vérifier la réversibilité des dommages causés à cet organe très sensible. Vous devez être vigilant lorsque votre chien se gratte intensément l’oreille. Ou lorsque que vous voyez un écoulement inhabituel ou une odeur, une croute, une perte de poils…
  • Des médicaments toxiques : C’est une cause peu connue mais qui peut arriver. Par exemple due aux effets secondaires d’un traitement ou plus rarement encore suite à une anesthésie

Dans le cas où l’animal est né sourd, la surdité en soi n’est pas un problème ni une source de stress pour le chien. La seule source de stress est due lorsque des changements se font sentir dans son environnement. Et qu’il ne peut pas anticiper. Comme par exemple lorsque vous le caressez lorsqu’il dort. Il sera également plus facile d’apprendre à communiquer avec un chiot sourd qu’avec un chien âgé qui le devient.
Un animal âgé qui perd son audition, s’il n’est pas encore vif et agité, pourra s’accommoder relativement facilement. En effet sa surdité se développera de façon lente, lui laissant ainsi le temps de s’adapter.

Le moyen de communication

Le moyen de communication se fait à l’aide de gestes. Si vous n’avez jamais éduqué votre chien à l’aide de ces méthodes il est très important de lui apprendre les gestes de base. Ceci est indispensable afin de pour pouvoir communiquer avec lui.

Lorsque l’animal devient subitement sourd, il sera généralement stressé par cette situation. Vous devrez alors faire preuve d’une grande patience pour qu’il puisse s’adapter à cela. Une fois que sa surdité n’est plus un problème d’anxiété, vous pouvez lui apprendre quelques gestes pour chien sourd.
Voici quelques gestes en vidéo :

Vous pouvez également utiliser des colliers à vibration comme celui présenté ci dessous, afin d’attirer son attention et de pouvoir communiquer avec lui.

Cela sera plus facile si vous possédez un autre chien car ils réagissent beaucoup par mimétisme. Ainsi lorsque votre chien sourd verra le chien « qui sait faire » réagir à vos ordres, il sera encouragé à faire de même.

A noter

Point important : votre façon de communiquer avec un chien sourd sera vos mains. Il est donc très important que vos mains ne soient associées à aucune chose négative.

Les choses à surveiller avec un chien sourd : ce chien sera plus vigilant et plus nerveux. Il peut avoir de mauvaises réactions en cas de surprise et à avoir des troubles du sommeil. Ils peuvent également s’attacher de façon trop poussée à leur propriétaire si celui ci est son seul repère de confiance.

Le chiot et l’apprentissage du jeu : d’ordinaire, les chiots apprennent à contrôler leur force de mâchoire. Cela en fonction du bruit (couinement) que va émettre leur compagnon de jeu. Le problème ici est que le chien n’entendra pas, il sera donc plus enclin à serrer fort. Il faudra donc fixer un signal « stop » pour arrêter le jeu immédiatement lorsqu’il s’énerve et pince trop fort. Un signal simple et efficace est d’ignorer votre chiot mais vous pouvez trouver toute sorte de signal (tout en restant positif).

Le handicap visuel : Le chien aveugle

Comme pour la surdité, une grande partie des chiens aveugles le sont au cours de leur vie. Lorsqu’ils deviennent âgés, certains chiens perdent ainsi progressivement l’usage de la vue. Ces chiens ont donc le temps de s’y adapter plus facilement et ils sont généralement moins vif et turbulent lorsqu’ils perdent la vue.
Ils ont du coup pour la plupart une éducation déjà acquise.

Des maladies peuvent aussi faire perdre la vue comme par exemple une maladie dégénérative, mais aussi un diabète un glaucome aigu, luxation du cristallin, atteinte rétinienne, uvéite, ulcère… Cela se produira donc de façon plus brutale sans doute. Il faudra donc veiller à supprimer toute source de stress afin de le faire évoluer dans un environnement apaisant.

La nature est bien faite dans un sens, car comme pour nous, lorsqu’un chien va perdre la vue, il va alors compenser avec son ouïe qui va du coup devenir plus développée. Il sera ainsi très réactif au moindre son, parfois même plus sensible à certains sons qui ne le dérangeaient pas auparavant.
Il faudra donc bien veiller à ce qu’il garde confiance en lui. Un chien aveugle peut se bloquer à ne plus vouloir sortir ou se déplacer, perdre toute sociabilisation ou envie de jeu. Cela peut causer des dépressions chez certains chiens.
Point important : avec un chien aveugle, il faut veiller à s’annoncer lorsque vous souhaitez le caresser afin qu’il ne soit pas surpris.

Apprendre à communiquer avec un chien sourd

A l’inverse du chien sourd, on communiquera avec lui à l’aide de sons. Ce qui est plus facile qu’avec un chien sourd, car le chien aveugle vous entendra de loin, même s’il est occupé à renifler ou jouer. Certains sons peuvent être utilisés comme un claquement de langue, de doigts, des bruits de bouche de votre choix, un sifflet etc…
Certains mots seront vite indispensables pour des promenades réussies comme « droite », « gauche », « stop », « arbre », etc… Ces mots serviront ainsi à guider un chien, comme un gps pourrait le faire.

La sociabilisation

Il est important que le chien aveugle continue de jouer avec d’autres chien tout en veillant à respecter quelques règles. Le chien aveugle ne saura pas distinguer certains signaux émis par les autres chiens. Cela peut donc tourner au conflit surtout si le chien est aveugle de naissance et n’a donc pas acquis certains codes de communication entre chiens.
Il est important d’habituer le chien à tout environnement nouveau, en lui faisant découvrir les objets que vous installez, de limiter les obstacles. Il se cognera probablement ou tombera face à un mur mais cela est important de le laisser faire afin qu’il prenne confiance en lui. La laisse sera un outil très utile lorsque vous le promenez car cela sera rassurant pour lui.
Il pourra également jouer plus facilement si vous optez pour des jouets bruyants ou des jouets distributeur de croquettes ou de friandises qui aiguiseront son flair.

Le handicap moteur : Le chien paralysé ou amputé

Les causes

  • La paralysie du chien est causée plus fréquemment par une compression de la moelle épinière qui peut être due à un accident ou une blessure
  • La paralysie du nerf radical peut causer une paralysie des membres supérieures voir une paraplégie
  • Une infection virale, bactérienne ou fongique
  • La vieillesse

En cas d’amputation, il faudra bien surveiller le chien et lui prodiguer des soins réguliers lors du retour à la maison.

Détecter la paralysie

La paralysie se traduit par une perte de la motricité de certains membres. Vous devez donc vous inquiéter lorsque vous le verrez trainer de la patte ou boiter. Lorsqu’il ne peut plus bouger les 4 membres, il sera tétraplégique. Lorsqu’il ne peut plus bouger ses membres inférieures, on dit qu’il est paraplégique.
Une paralysie peut également concernée certains organes internes, ce qui causera une incapacité à déféquer ou d’uriner, ou au contraire une incontinence.

Rendre heureux un chien paralysé ou amputé

Si le chien perd progressivement l’usage d’un ou de plusieurs de ses membres il est important de s’y préparer autant que de le préparer lui même. Mais ne vous inquiétez pas, les chiens ont un fascinant pouvoir d’adaptation et n’ont aucun souci à devenir un « trois pattes » ou à utiliser un chariot. Vous pouvez donc, dans un premier temps l’habituer à un chariot si cela s’avère nécessaire en le faisant manipuler peu à peu ce nouvel objet. Ne le faites pas utiliser tout de suite car il risquerait de paniquer.
Certaines opérations seront indispensables, comme les massages, les bains, à porter une couche, il est donc important de l’habituer au plus tôt pour qu’il ne perçoivent pas ces éléments comme négatifs.

Adaptation de l’environnement

Si votre chien nécessite un chariot, il sera nécessaire de placer des rampes si vous avez des marches dans votre maison (ou à l’extérieur). N’oubliez pas de protéger les escaliers avec des rampes si vous en avez afin d’éviter les mauvaises chutes.
Il peut être intéressant d’opter pour un harnais spécial qui est conçu pour porter l’arrière train du chien. On peut opter aussi pour un chariot « tout terrain » afin de ne pas être limité dans les promenades et pouvoir ainsi sortir en forêt.
Vous noterez qu’un chien paralysé ou amputé se fatiguera plus facilement.
N’oubliez pas de lui faciliter la vie en gardant son couchage accessible facilement. Ces gamelles seront légèrement surélevées pour qu’elles soient à la bonne hauteur.

especter son autonomie

Il est très important de ne pas rendre votre chien dépendant de vous. Il est ainsi nécessaire de privilégier tout comportement qui le pousse à plus d’autonomie en le stimulant plus fortement. Surtout dans les cas où la paralysie n’est que temporaire. (par exemple après une chirurgie des hernies discales)
Il est fréquent de voir des chiens nourris à la main par leur propriétaire. Le problème est que les chiens ne reprennent pas une alimentation spontanée et gardent cette habitude. Les chiens peuvent également s’habituer aux couches alors qu’ils seraient parfaitement capables dans un lieu adapté.

Pour terminer, voici une petite vidéo avec des chiens en fauteuil, jouant sur la plage 🙂

Et voici une idée de cadeau out tout simplement afin de découvrir cette merveilleuse histoire

L’histoire vrai, touchante et émouvante d’un jeune chien, un berger d’Anatolie, miraculeusement sauvé après avoir été heurté par un train et d’un petit garçon, Little B., souffrant d’une maladie génétique rare.
Owen a huit ans et passe le plus clair de son temps dans un fauteuil roulant. Il n’a pas d’ami et vit renfermé sur lui- même. C’est sa belle-mère, Colleen Drummond, qui va recueillir le chien mutilé pour donner un compagnon à Owen. Et lorsque Haatchi arrive chez eux, une fusion s’opère instantanément entre ce géant à trois pattes sans queue et l’enfant ; chacun reconnaissant en l’autre le handicap qui le frappe. Et c’est ensemble, plus fort à deux, qu’ils vont apprendre à vivre avec leur différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *