Gibson, ce chien qui vient de sauver la vie d’une femme dans l’Hérault

Gibson, ce chien qui vient de sauver la vie d’une femme dans l’Hérault

L’histoire se déroule à Margon dans l’Hérault (34). Une femme dépressive disparaît le 28 août avec l’intention de mettre fin à ses jours. Mais grâce à Gibson, un berger Malinois du Groupe d’Investigation Cynophile de la gendarmerie de Perpignan, elle est toujours en vie.

Cette personne a par le passé déjà tenté de se suicider. Et en ce jour du 28 août, elle quitte son domicile après avoir ingéré une quantité importante d’alcool. Elle emporte avec elle un sac de médicament, comportant notamment des antidépresseurs.

C’est alors que se mobilise tout une équipe pour la retrouver. Mais les recherches sont difficiles, alors la gendarmerie décide de faire appel au groupe d’investigation cynophile. Et Gibson, ce berger malinois, doté d’une expérience de 7 ans dans la gendarmerie, entre en action.

Crédit photo : Gendarmerie des Pyrénées-Orientales / Facebook

Après environ un quart d’heure, le chien trouve déjà une piste. « Il s’engouffre dans un profond fossé sous la végétation et se couche. La personne est découverte allongée, dissimulée sous une épaisse végétation », explique la Gendarmerie des Pyrénées-Orientales dans une publication Facebook.

Encore consciente mais très affaiblie, les sapeurs-pompiers prennent immédiatement la victime en charge. Ils la dirigent alors en urgence vers l’hôpital le plus proche.

Une formation de 14 semaines

Le héros de l’hérault est désormais la star des réseaux sociaux. Gibson est en fonction depuis novembre 2012. Il avait suivi avec son maître une formation de 14 semaines dans le Centre National d’Instruction Cynophile de la Gendarmerie de Gramat, dans le Lot.

Nous vous avions déjà relaté l’histoire de Sonny, ce berger malinois abandonné devenu chien de sauvetage en montagne qui était également passé par le Centre National d’instruction Cynophile de Gramat.

« Si les âmes les plus gentilles étaient récompensées par une longue vie, les chiens vivraient plus longtemps que nous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *