Bandit, ce labrador qui a vécu seul dans les bois pendant plus d’un an

Bandit, ce labrador qui a vécu seul dans les bois pendant plus d’un an

C’est en octobre 2016 que Bandit, ce labrador noir s’est échappé. Il était alors chez le vétérinaire à Gardiner au nord de New York. Après avoir voyagé sur près de 15km de l’endroit où il s’était initialement échappé. Bandit s’installa dans une bois bois marécageux près de Walden où il vit depuis.

Mis à part quelques apparitions, le chien qui a maintenant 3 ans a vécu la plupart du temps tout seul pendant un an et demi. Jusqu’au mois dernier, quand un automobiliste l’a repéré debout près de la route à la lisière du bois. Il portait toujours le collier que sa famille lui avait donné.

L’automobiliste a immédiatement appelé Nicole Asher du refuge Buddha Dog Rescue and Recovery (BDRR).

« Nous sommes allés installer un piège et une caméra de surveillance dans les bois le plus rapidement possible », a déclaré Asher. « Quand j’ai entendu qu’il portait un collier, je ne pouvais pas attendre. Je ne voulais pas savoir qui il était vraiment et d’où il venait. J’espérais juste que nous pourrions le réunir avec sa famille. »

Bandit était très nerveux

Nicole, qui est en quelque sorte un spécialiste de la capture de chiens perdus, surveillait attentivement Bandit. Cela a duré pendant des jours grâce à la caméra de surveillance. Et elle retournait fréquemment pour lui apporter plus de nourriture, de jouets et d’os. Après plusieurs jours de manque de chance avec le piège, Nicole a mis en place une grande enceinte clôturée. Elle a déposé des friandises à l’intérieur qui, espérons-le, attirerait Bandit.

« Il était très nerveux, donc tout ce que nous introduisions dans sa région l’effrayait », a déclaré Asher. Mais après cinq jours de s’habituer à avoir l’enclos là, Bandit a finalement commencé à traverser la porte de l’enceinte peu à peu. Et il était clair que cet enclos avait maintenant un petit côté ludique.

« Regarder ses pitreries en vidéo étaient une source constante d’amusement », a déclaré Nicole . « Il chassait les autres créatures de son enclos, jouait avec les jouets que nous lui avions laissés. Il jouait aussi à l’arc et faisait une sorte de petite danse devant l’enclos. »

De temps en temps, un renard ou un raton laveur reniflait une partie de sa nourriture. Mais Bandit savait comment prendre soin d’eux.

« Il se tenait là aboyant avec sa poitrine gonflée et la queue haute », a déclaré Nicole. « Il était toujours si fier quand il les chassait. On pouvait dire qu’il se sentait important. »

Sa famille ne pouvait plus s’en occuper

À la fin du mois de mars, juste au moment où Nicole pensait que Bandit n’entrerait jamais dans l’enclos. Il a finalement eu assez de courage pour sauter à l’intérieur. Nicole s’est précipité sur le site. Elle était ravie de finalement le rencontrer en personne. Et elle a appelé le numéro sur son badge tout de suite. Malheureusement, sa famille n’avait pas de bonnes nouvelles.

« Leur style de vie avait changé et ils ne pouvaient tout simplement pas le prendre », a déclaré Nicole. « Ils nous l’ont tout de suite rendu. Apparemment, ce n’était pas la première fois qu’il s’enfuyait pour une longue période. »

Le refuge Ramapo-Bergen, un partenaire de refuge de Nicole, a proposé de loger Bandit. Et ils ont aussi proposé de le faire examiner par un vétérinaire. Ils ont également fourni les traitements nécessaires. Heureusement, il n’était pas très maigre car il s’est installé dans une région où les chasseurs déposaient souvent des carcasses de cerfs. Ils les déposaient là car ils n’en voulaient plus. Mais malgré tout il était terrifié.

« Comme il vivait dans les bois, il était toujours à l’affût », a déclaré Nicole. « Si une brindille cassait, il le savait. Il a passé la moitié de sa vie à se débrouiller seul. Alors cela va prendre beaucoup de temps pour le réhabituer à une maison. »
Bandit était en bonne santé malgré un traitement pour deux maladies transmises par les tiques. Pour l’instant, les bénévoles travailleront avec lui afin qu’il soit plus habitué à la présence humaine.

Il était exténué lorsque les secours l’ont recueilli

Il profite aussi d’un repos bien nécessaire, puisqu’il dort toujours d’un œil lorsqu’il est seul.

« Quand nous l’avons amené au refuge, il était tellement épuisé », a déclaré Nicole. « Ses yeux ont commencé à se fermer et il s’est simplement endormi. »

Bien qu’il soit encore un peu nerveux après cette épreuve, Nicole est confiante. Bandit va lui montrer son côté maladroit et amusant qu’elle voyait quand elle le regardait sur les caméras de surveillance dans les bois.

« On peut dire qu’il est un peu foufou et bizarre mais adorable à l’intérieur », a déclaré Nicole. « Son histoire est incroyable et je pense qu’il a donné de l’espoir à beaucoup de gens qui ont perdu des chiens. Ils sont très résistants et beaucoup plus intelligents et débrouillards que ce que nous pensons. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *